Le commerce extérieur passe sous le contrôle du Quai d’Orsay


Un article des Echos

Lire également Les Echos depuis votre navigateur web : http://webapp.lesechos.fr
Consulter nos offres d’abonnement : http://abonnement.lesechos.fr

Le commerce extérieur passe sous le contrôle du Quai d’Orsay

Laurent Fabius et Arnaud Montebourg se disputaient le contrôle du commerce extérieur. Manuel Valls a tranché en faveur du premier. Laurent Fabius remporte également le portefeuille du Tourisme.

Manuel Valls a tranché et Laurent Fabius l’a emporté. « Le Premier ministre a arbitré : le secrétariat d’Etat au Commerce extérieur sera désormais rattaché au Quai d’Orsay », a indiqué jeudi en début de soirée son entourage, ajoutant que « les décrets préciseront les modalités de collaboration entre le ministère des Affaires étrangères et le ministère de l’Economie. »

Plus tard dans la soirée, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a confirmé l’information, affirmant que le portefeuille du Tourisme serait également placé sous son autorité : « Le ministère des Affaires étrangères aura aussi compétence sur le Commerce extérieur et le Tourisme. »

Premier bras de fer du gouvernement

Jusqu’à présent, le commerce extérieur était rattaché à Bercy. François Hollande souhaitait placer ce secrétariat d’Etat sous la tutelle de Laurent Fabius, qui a fait de la diplomatie économique un pilier de son action et a vu le « Développement international » s’ajouter au nom de son ministère, à la faveur du remaniement. Mais Arnaud Montebourg, nouveau ministre de l’Economie, a tenté de le conserver, revendiquant sitôt nommé, comme Laurent Fabius, le contrôle du commerce extérieur. Mercredi, lors de la passation de pouvoir à Bercy, son prédécesseur, Pierre Moscovici, lui avait apporté son soutien, soulignant que « Bercy a été un acteur de la diplomatie économique et il n’y a pas de diplomatie économique sans Bercy ».

Ce bras de fer, premier couac du nouveau gouvernement, avait poussé Bercy à repousser sine die la passation de pouvoir avec l’ex-titulaire du portefeuille, Nicole Bricq. Le nom de celui ou celle qui lui succédera devrait être annoncé, comme la dizaine de secrétaires d’Etat qui viendront compléter le gouvernement, la semaine prochaine, alors que Manuel Valls prononcera mardi, à l’Assemblée nationale, son discours de politique générale. Le nom de Fleur Pellerin, ex-ministre déléguée à l’Economie numérique, est évoqué, mais Laurent Fabius a refusé jeudi soir de le confirmer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s