La baisse des prix de l’immobilier ne motive pas les acheteurs


Un article des Echos

Lire également Les Echos depuis votre navigateur web : http://webapp.lesechos.fr
Consulter nos offres d’abonnement : http://abonnement.lesechos.fr

La baisse des prix de l’immobilier ne motive pas les acheteurs

Malgré la baisse annoncée des prix de la pierre, les Français restent hésitants. Selon un sondage Orpi-Ipsos, 58% d’entre eux déclarent ne pas vouloir acquérir un bien immobilier.

Malgré la baisse des prix, le marché immobilier ne retrouve pas de réelle dynamique. Selon un sondage Orpi -Ipsos, seulement 10% des Français projettent d’acheter un bien immobilier dans l’année et 7% de vendre. Des chiffres similaires aux scores mesurés en septembre 2013. En outre, ils ne sont pas convaincus de la traduction concrète sur le terrain de la baisse annoncée des prix immobiliers. 55% ne la ressentent pas sur l’ensemble du territoire, et seuls 38% la constatent dans leur propre région.

Pour les Français ayant constaté une baisse des prix , 83% de ceux qui ont un projet d’achat ne sont pas prêts à l’accélérer et 69% de ceux qui ont un projet de vente ne prévoient pas de changer les délais de leur transaction immobilière.

Un baisse insuffisante

Aujourd’hui, 58% des Français déclarent ne pas avoir l’intention d’acquérir un bien immobilier. 10% seulement projettent d’acheter un bien immobilier dans l’année, que ce soit pour y habiter, le proposer à la location, en faire une résidence secondaire ou réaliser un investissement. Cette dernière proportion est très semblable au score mesuré lors de la précédente enquête Orpi-Ipsos, réalisée en septembre 2013.

Pourquoi le marché reste-t-il atone ? Pour 31% des Français, la baisse des prix n’est pas encore suffisante pour pouvoir acheter le bien qu’ils souhaitent acquérir. Un constat qui les pousse à attendre encore, quitte à subir les effets d’une possible hausse des taux d’intérêt. Les délais moyen de vente sont passés dans le réseau Orpi à 97 jours, soit trois jours de plus qu’en janvier dernier.

Selon Bernard Cadeau, président du réseau ORPI : « ces résultats confirment que le marché n’est pas encore prêt à évoluer : la baisse des prix est encore jugée insuffisante, laissant ainsi des acheteurs sans motivation et résignant par là même les vendeurs. L’équilibre offre-demande n’est malheureusement toujours pas au rendez-vous et le marché est plus que jamais grippé ! » ■

Droit de reproduction et de diffusion réservé © Les Echos.fr 2013

Jean Séry
Eolen Groupe
Consultant – Juriste
Cash Management

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s