Numericable et Altice veulent lever 10 milliards d’euros sur les marchés


Un article des Echos

Lire également Les Echos depuis votre navigateur web : http://webapp.lesechos.fr
Consulter nos offres d’abonnement : http://abonnement.lesechos.fr

Numericable et Altice veulent lever 10 milliards d’euros sur les marchés

Pour financer l’achat de SFR auprès de Vivendi, Numericable va émettre jusqu’à 6,04 milliards d’euros d’obligations et son actionnaire majoritaire Altice, 4,15 milliards d’euros.

Numericable et sa maison mère Altice ont annoncé lundi qu’ils comptaient lever plus de dix milliards d’euros via l’émission d’obligations pour financer l’achat de l’opérateur SFR auprès de Vivendi. Pour mettre la main sur le n°2 français du mobile, le cablooperateur s’est engage a verser 13,5 milliards d’euros en numeraire au groupe de télécoms et de divertissement, lequel doit également obtenir une participation de 20% dans le futur ensemble SFR-Numericable.

Pour financer la transaction, Numericable va émettre jusqu’à 6,04 milliards d’euros d’obligations ( voir son communique ). Parallèlement, Patrick Drahi, Patrick Drahi, le proprietaire de Numericable via son holding Altice, prévoit d’émettre pour 4,15 milliards d’euros. Les obligations seront libellées en dollars et en euros.

La semaine dernière, les deux sociétés avaient annoncé avoir engagé la partie bancaire du financement de l’opération qui comprend un prêt syndiqué de 5,6 milliards d’euros et une ligne de crédit renouvelable de 750 millions d’euros. Pour boucler l’opération, Numericable prévoit en outre de procéder à une augmentation de capital qui sera souscrite à 75% par Altice. Le holidng basé au Luxembourg et cotée aux Pays Bas prévoit d’émettre de la dette arrivant à échéance dans 8 ans tandis que les obligations de Numericable sont réparties en tranches de 5, 8 et 10 ans.

A LIRE AUSSI

SFR : pourquoi Numericable a remporte la mise face a Bouygues (06/04)

Des présentations jusqu’à jeudi

Les rencontres avec les investisseurs potentiels ont débuté lundi à Londres avec un déjeuner organisé par l’entrepreneur Patrick Drahi. Une seconde réunion est prévue, toujours dans la capitale anglaise demain matin puis les « road shows » se déplaceront aux Etats-Unis de mardi à jeudi. Une dernière journée de réunions est prévue juste après les fêtes de Pâques le 22 avril à Paris et Francfort et le prix de des opérations devrait être fixé le 23 avril.

JPMorgan est la banque chef de file sur l’émission de Numericable tandis que Goldman Sachs occupe ce rôle pour l’émission d’Altice. Les deux établissements sont les coordinateurs mondiaux sur les deux tranches avec Deutsche Bank qui est par ailleurs chef de file pour la partie prêt bancaire. Numericable, qui est déjà endetté à hauteur de 2,6 milliards d’euros, prévoit de refinancer sa dette au moment de l’émission obligataire.

Le futur ensemble SFR-Numericable devrait au final porter un endettement de 11,6 milliards d’euros, soit un ratio d’endettement représentant 3,5 fois l’Ebitda 2013, ont déclaré les sociétés. La dette d’Altice devrait, elle, atteindre entre 19 et 19,5 milliards d’euros, soit un ratio de 4,6 présenté par Patrick Drahi comme « dans la moyenne » pour le secteur du câble.

Standard and Poor’s a attribué une note "B+" au groupe Altice, assortie d’une perspective "stable", et a confirmé la note de sa filiale Numericable, également de "B+" avec perspective stable. L’agence de notation estime qu’Altice est "fortement endetté", à cause du rachat de SFR, mais s’attend toutefois à voir cette nouvelle acquisition améliorer la profitabilité du groupe grâce aux synergies créées. "Une fois la vente achevée, Altice sera actionnaire majoritaire de l’entité fusionnée Numericable/SFR avec 60% des parts. Numericable/SFR représentera trois quart des revenus du groupe Altice et deux tiers de son résultat brut d’exploitation (Ebitda)", selon Standard and Poor’s. Concernant Numericable, S&P estime que cette fusion améliorera son profil de risque de "juste" à "satisfaisant". ■

Droit de reproduction et de diffusion réservé © Les Echos.fr 2013

Jean Séry
Eolen Groupe
Consultant – Juriste
Cash Management

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s